Advertisement
Advertisement

le FC Barcelone de Joao Felix s’adjuge le choc face à l’Atlético de Madrid et grimpe sur le podium



Advertisement

La rencontre de ce dimanche soir en Liga entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone sentait le soufre. En avant-match, les paroles de Joao Felix sur le club madrilène avaient forcément de quoi faire jaser dans le vestiaire madrilène. Ce dimanche, le Portugais, qui appartient encore aux Colchoneros, figurait logiquement dans le onze aligné par Xavi dans ce choc pour le podium entre le troisième et le quatrième au classement qui comptaient le même nombre de points avant cette rencontre (31). Et dès les premiers instants de la rencontre, le rythme était de mise avec des Catalans dominateurs.

La suite après cette publicité

Infernal en début de partie, Robert Lewandowski, pointé du doigt ces dernières semaines, s’est illustré grâce à trois grosses occasions (2e, 6e, 12e). Contré la première fois, le buteur polonais a finalement été trop maladroit pour ouvrir le score sur ses deux autres tentatives. Dominateurs, les locaux ont continué de mettre la pression sur les ouailles de Diego Simeone. Monopolisant le ballon, le club culé a alors ouvert le score avant la demi-heure. Trouvé sur la gauche de la surface suite à un déboulé de Raphinha, Joao Felix a, après un contrôle chanceux, réussi à tromper Jan Oblak d’un lob astucieux (1-0, 28e). Et malgré quelques réactions poussives d’un Atlético invisible en première période (33e, 36e), le Barça rentrait aux vestiaires avec un avantage au score plus que logique et qui aurait mérité d’être plus large.

À lire
FC Barcelone – Atlético : les compositions sont là

Le Barça a tenu bon malgré une fin de match enlevée

En seconde période, le rythme est légèrement retombé. Grâce à quelques ajustements tactiques de Diego Simeone (entrées d’Angel Correa, Samuel Lino et César Azpilicueta), les visiteurs ont montré un visage un peu plus conquérant. Pour autant, la menace catalane était toujours présente et Raphinha a trouvé le poteau droit après une belle frappe. Affichant une maîtrise assez déconcertante avec un Pedri omnipotent dans l’entrejeu, le Barça n’a pourtant jamais montré une réelle volonté d’aller chercher le break malgré l’extérieur du pied vicieux de Joao Felix (69e).

La suite après cette publicité

Forcément, cela a redonné un léger espoir aux Matelassiers alors que Diego Simeone a lancé Memphis Depay et Saul Niguez pour aller chercher le nul. Après la tentative ratée de Morata au premier poteau (62e), c’est d’ailleurs l’ancien de l’OL qui s’est illustré après un joli coup franc parfaitement repoussé par Inaki Pena avec l’aide de la barre transversale (80e). Et après une fin de rencontre marquée par beaucoup de nervosité de part et d’autre, l’issue de ce choc aura été incertaine à l’instar de l’immense occasion pour Angel Correa dans le temmps additionnel (90+3e). Finalement, et alors que le ballon allait d’une surface à l’autre lors du dernier quart d’heure, ce sont bien les Catalans qui sont repartis avec la victoire. Un succès qui leur permet de grimper au troisième rang du classement, en lieu et place de leur adversaire du soir.

Pub. le
MAJ le

Your Daily Football News
Advertisement
Back to top button
Advertisement

Adblock Detected

Adblock detected please disable Adblock to continue