Advertisement
Advertisement

L’énigme Georges Mikautadze pose question à l’Ajax Amsterdam…



Advertisement

Promu en Ligue 1, le FC Metz peut remercier Georges Mikautadze. La saison dernière, les Grenats ont arraché la deuxième grâce en grande partie à son attaquant géorgien. Revenu de deux saisons en prêt du côté de Seraing en Belgique, l’avant-centre avait crevé l’écran avec 24 buts et 9 offrandes en 40 matches toutes compétitions confondues. Des chiffres impressionnants qui lui ont d’ailleurs permis d’obtenir le trophée de meilleur joueur de Ligue 2. Repartant sur de bonnes bases dans l’élite avec le FC Metz avec 2 buts et 1 passe décisive en 3 matches, il n’a toutefois pas poursuivi l’aventure en Ligue 1. Suivi par de nombreux clubs comme Burnley, l’AC Milan, la Lazio ou encore la Juventus, il a finalement débarqué aux Pays-Bas du côté de l’Ajax Amsterdam moyennant 16 millions d’euros hors bonus qui peuvent augmenter la note à 19 millions d’euros.

La suite après cette publicité

«J’étais très heureux car tout le monde sait ce que le nom Ajax veut dire dans le football. C’est un grand club où plusieurs joueurs célèbres ont joué donc je n’ai pas hésité une seconde pour aller à l’Ajax» expliquait le natif de Lyon au moment de son arrivée chez les Godenzonen. Pourtant si on pouvait s’attendre à un mariage idéal entre le joueur et le club néerlandais, celui-ci ne se passe pas comme prévu. Utilisé seulement 7 fois pour 2 titularisations (laissé 8 fois sur le banc sans jouer) et seulement 244 minutes de jeu, Georges Mikautadze a disputé plus de minutes avec le FC Metz cette saison (260). Placé comme milieu offensif, ailier gauche, ailier droit et attaquant, il a surtout dû s’adapter quand il a été lancé sur le terrain. Une situation très compliquée à vivre pour un joueur pourtant en pleine forme physique puisqu’il compte 5 buts à son actif lors des 4 derniers matches de la Géorgie.

À lire
Le classement des top buteurs européens

Un problème tactique ?

Il faut dire que le contexte dans lequel Georges Mikautadze est arrivé n’est pas le plus favorable. En crise sportive et institutionnelle, l’Ajax Amsterdam a vu son directeur sportif Sven Mislintat, son coach Maurice Steijn et son président Pier Eringa jeter l’éponge ou être licenciés pour diverses raisons. Se retrouvant lanterne rouge du championnat après 8 matches disputés, le club amstellodamois a depuis relevé la tête avec 5 victoires et 1 nul sur les 6 derniers matches. Désormais huitièmes, les Néerlandais vont mieux même s’ils n’ont pas encore retrouvé leur rang. Georges Mikautadze lui continue de ronger son frein. De nouveau laissé de côté lors du dernier match contre Volendam (victoire 2-0), l’international géorgien était encore une fois au cœur des débats.

La suite après cette publicité

Interrogé à l’issue de ce match, le coach des Lanciers, John Van ‘t Schip a expliqué ce qui pouvait poser problème avec le joueur : «Mikautadze a un très beau toucher et peut très bien finir, nous l’avons vu à l’entraînement. Il devra peut-être encore s’adapter à la façon dont nous voulons jouer à l’Ajax. Si vous perdez le ballon, que faites-vous ? Et comment allez-vous faire pression ? Ce sont des choses pour lesquelles il aura peut-être besoin d’un peu plus de temps. Mais il est clair qu’il peut jouer au football. Nous continuerons certainement à l’utiliser.» Une adaptation tactique qui fait encore défaut à Georges Mikautadze dont l’utilisation semble néanmoins trop légère compte tenu de ce qu’il est capable de faire. Venu pour marcher dans les pas de Shota Arveladze qui a brillé avec le club néerlandais entre 1997 et 2001 (72 buts en 124 matches), Georges Mikautadze a encore beaucoup à faire pour inverser la tendance.

Pub. le
MAJ le

Your Daily Football News
Advertisement
Back to top button
Advertisement

Adblock Detected

Adblock detected please disable Adblock to continue