Advertisement
Advertisement

les détails de l’incroyable pactole des droits TV



Advertisement

La Premier League n’a pas fini de dominer les autres championnats européens sur le plan financier. Le bon côté des choses, ses clubs viendront probablement dépenser leur argent en Ligue 1 en proposant de grosses sommes pour les joueurs de nos écuries. Vous l’avez sûrement lu depuis hier soir, la Premier League a officialisé la vente de ses droits TV domestiques pour la période 2025-2029. Comme souvent, elle s’y est pris tôt, et a encore touché le pactole. Alors que le marché est à la baisse, comme en Serie A par exemple et malheureusement probablement bientôt en Ligue 1, le championnat anglais a réussi le tour de force de limiter la casse.

La suite après cette publicité

Mieux, le deal global est le plus grand jamais signé dans l’histoire du sport anglais, avec un montant total de 7,8 milliards d’euros, sur 4 ans. À titre de comparaison, l’actuel contrat liait les diffuseurs sur 3 ans (2022-2025) pour la somme de 5,8 milliards d’euros. Rapporté à la saison, le nouveau deal s’élève à 1,95 milliard d’euros par saison, contre 1,94 milliard d’euros actuellement. Une très légère hausse donc, pour un nombre de matches diffusés supérieur. En effet, 270 des 380 matches par saison seront diffusés. Le créneau des matches du samedi 16h ne l’est toujours pas, dans le but de favoriser la fréquentation dans les stades.

À lire
Les stars de Manchester United réclament la tête d’Erik ten Hag, le FC Barcelone tremble pour Marc-Andé ter Stegen

Un tarif record, sans compter les droits TV vendus à l’étranger

Les autres rendez-vous, comme le « Monday Night Football », et les cases phares du samedi 13h30 ou du dimanche 17h30, seront toujours là. La BBC conserve son programme mythique « Match of the day », avec les résumés des rencontres. Un seul acteur déjà présent s’est défilé de l’appel d’offres, à savoir Amazon, qui avait débarqué sur les terres anglaises il y a 4 ans, pour 20 matches par saison. Le tout est donc partagé entre Skysports, 4 lots sur 5, et TNT Sport (nouveau nom de BT Sport). Skysports diffusera au moins 215 rencontres par saison et disposera du multiplex de la dernière journée de championnat.

La suite après cette publicité

Tous les acteurs se frottent les mains, de Richard Masters, directeur général de la Premier League aux patrons de Sky Sports et TNT Sport, même si, au final, entre le cycle plus long (4 ans au lieu de 3) et un nombre de matches diffusés qui augmente, le prix payé par match diminue. Avec quasiment 2 milliards par saison, le championnat anglais écrase la concurrence dans le domaine des droits TV domestiques. Et il faudra ajouter à ce montant les droits vendus à l’étranger. En 2022, la renégociation avec les partenaires étrangers (Canal Plus en France) avait permis d’atteindre 6,3 milliards d’euros pour le cycle 2022-2028. De quoi faire tourner la tête de Vincent Labrune, le président de la LFP, empêtré dans les négociations gré à gré pour la vente des droits TV de la Ligue 1…

Pub. le
MAJ le

Your Daily Football News
Advertisement
Back to top button
Advertisement

Adblock Detected

Adblock detected please disable Adblock to continue